Les céramiques sigillées en Bretagne

poteries sigillées 008

« Sous le règne d’Auguste, à partir de 30 avant J.C. environ était fabriquée en Italie à Arezzo une céramique fine, à pâte orangée et lustre rouge cireux. Elle se répandit sur les marchés et sa technique fut transplantée en Gaule vers 10 avant J.C. Trois groupes d’ateliers s’ouvrent à peu près simultanément à la Graufesenque, à Lyon et dans l’Allier. La technique consiste à mouler les poteries qui sont souvent décorées. Chaque potier a son style et celui-ci peut varier suivant les époques et les modes ce qui permet de cerner chronologiquement les sites où ce type de poterie est découvert. Certains potiers ont été célèbres comme Saturninus (vers 80 après J.C. À Boucheporn en Moselle) qui va s’associer vers 90 à Satto. Au IV siècle après J.C., la céramique sigillée à reliefs a disparu. Elle est remplacée par une poterie décorée à la roulette, surtout dans les officines d’Argonne. Il est intéressant de voir que ces poteries sigillées se retrouvent dans les sites romains d’Armorique (Kerhillio, Kerné, les Bosseno, Saint Philibert, Légenèse…) ce qui permet de voir des relations commerciales avec différentes régions de Gaule. » texte du Musée de la préhistoire à Carnac

 

alignement de kermario à Carnac  alignement de kermario  alignement de kermario  alignement de kermario

Un excellent moyen de découvrir l’époque romaine et les autres périodes de la préhistoire en Bretagne à voir sans modération en famille ou en solo

www.museedecarnac.com

Les commentaires sont fermés.